Et si on s'amusait en travaillant?

have fun black

« If it isn’t fun, you’re doing it wrong »

(Si ça ne vous amuse pas, vous ne le faites pas de la bonne manière)


J’aime beaucoup cette phrase, car elle évoque trois choses:

  1. qu’on peut trouver de l’amusement dans tout type de tâche, y compris le travail,
  2. que le fait de « s’amuser » (lire : ressentir du bonheur)  est au moins en partie de la responsabilité de l’individu,
  3. qu’il y a certainement une manière de s’y prendre qui donnera un résultat positif.

Appliqué à la notion du «bonheur au travail », cela donne quelque chose d’intéressant.

Le travail se définit comme une « activité physique ou mentale ayant pour objectif la production ou l’accomplissement de quelque chose ».

Et si « bien faire son travail» pouvait rendre heureux ?  Le bonheur est un état de plaisir (allant de la satisfaction à la joie), qui  s‘oppose à la tristesse… et peut-être qu’on ne reconnaît vraiment le bonheur que lorsqu’on a connu son contraire.  Dans le travail, on est content quand on génère des résultats, quand on a un impact sur l’activité.  On est déçu quand nos efforts sont vains ou ne produisent pas le résultat escompté.  Le bonheur au travail peut donc être une question de performance et de réalisations.

Etre heureux peut ainsi tout à fait venir de l’effort (car c’est de cela qu’il s’agit dans le fond), et provient du sens qu’on trouve à son activité, des relations qu’on crée avec les collègues, de l’accomplissement et du fait d’apprendre. Etre heureux, c’est savoir ce qui est important pour soi, ce dont on aurait besoin pour s’engager et réussir dans sa mission et le rechercher.  Autrement dit, c’est participer et être acteur de sa vie professionnelle.

On s’oppose enfin à la notion qu’être bien dans son travail provient de l’entreprise, qui tend souvent vers des actions anti-stress (lire séminaires et massages) mélangées à une poignée de bonne humeur RH et une (petite) augmentation générale.  En somme, une série de choses que l’employeur fait pour ses collaborateurs dans l’espoir de maintenir la qualité et la productivité.  Baromètre après baromètre, on mesure le « bien-être » des salariés, sans prendre en compte la part de responsabilité de l’individu dans l’histoire.

Donc la prochaine fois que vous vous sentez heureux au travail, arrêtez-vous une seconde, demandez-vous ce qui vous fait vraiment plaisir… et en quoi c’est grâce à vous-même.

You must be doing it right.

15 réflexions au sujet de « Et si on s'amusait en travaillant? »

  1. Sur le principe, c’est imparable, par contre il n’est pas toujours aisé de vraiment ressentir un quelconque bonheur au boulot.
    Par exemple, et même si j’essaie vraiment de trouver des choses plaisantes à ma journée de boulot, globalement quand je rentre le soir j’ai vraiment l’impression d’avoir perdu mon temps. Le sentiment général, qui reste le plus important, est négatif.

  2. « If it isn’t fun, you’re doing it wrong »

    Tout à fait d’accord avec votre analyse, le plus dur est de trouver « qu’y a t-il d’amusant ». Surtout lorsque les tâches sont répétitives.

    Et l’amusement n’est pas forcement le plus important au travail, je pense que l’épanouissement à un rôle important.

    Alexandre

  3. La seul chose que j’arrive à faire en travaillant, c’est écouter de la musique, si ya une télé c’est impossible car l’image m’attire. Sinon pour parler de bonheur, il est facile d’être malheureux et encore plus facile d’être heureux, il suffit de voir la vie du bon coté.

  4. Je pense que s' »amuser » en soit est essentiel pour être efficace dans son job. Google l’a d’ailleurs très bien compris en laissant la possibilité à ses salariés de faire ce qu’ils veulent le Vendredi. C’est comme ça qu’est né Google Maps, Gmail & co… Mais est-ce que la mentalité française est assez souple pour permettre ça ?

  5. c’est obligatoire pour moi. J’ai arrêté depuis longtemps des jobs qui ne me plaisaient pas. J’ai la chance de pouvoir choisir alors j’en profite. Si ce n’est que pour gagner de l’argent, c’est dommage de passer 35, 40, 50 heures dessus.

  6. En ce qui me concerne, j’ai toujours pensé que le meilleur moyen d’être heureux au travail était de créer son propre travail. Je l’ai fait et je ne le regrette pas, même si c’est très difficile à certains moments… Parce qu’une fois que tout marche bien, quel bonheur… Je le conseille vraiment à tous 🙂

  7. Je suis d’accord avec le précédent commentaire !!
    C’est tellement difficile de trouver sa voie dans la vie professionnelle que le meilleur moyen d’être vraiment satisfait (donc heureux) c’est de créer son propre boulot !! 😉

  8. Généralement on aime faire ce qu’on sait faire. Quand les résultats et les primes viennent c’est quand même beaucoup plus amusant. Par contre quand on a pas de résultat la ça devient moins marrant et à un moment donné il faut se remettre en question, peut chercher autre chose?

  9. En effet je trouve qu’il est très difficile de trouver sa voie professionnelle car c’est une activité que l’on va faire toute sa vie et l’ennuie peut très vite survenir. Personnellement j’ai de la chance car je suis mon propre patron, j’ai ouvert agence web, bien que j’ai mis énormément de temps et d’effort pour la lancer à présent je suis heureux dans mon travail et je souhaite la même chose à chacun !

  10. Le bonheur et l’épanouissement au travail ! En 2010, l’Express publiait les résultats d’une enquête qui disait que 72% des français se sentaient bien au travail. C’est pas si mal…

  11. La tâche peut se prêter à l’amusement, pour peu qu’elle soit passionnante. Voire même simplement intéressante.
    L’encadrement, les collègues, en d’autres termes le facteur humain est un enjeu bien plus délicat. Un facteur de frustration, de stress bien plus important. Pour ce qui est de mon expérience personnelle, en tous cas.
    Bon article.

  12. Je trouve qu’il est important d’identifier ses sources de plaisir au travail, comme ça on va progressivement de plus en plus vers les projets qui nous tiennent le plus à cœur et on met en place naturellement les actions nécessaires pour les mener à terme… avec plaisir 😉 Comme l’a dit le businessman Dale Carnegie « Il est rare que les gens réussissent s’ils ne s’amusent pas à ce qu’ils font.»

    Article intéressant tout de même. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *